Entreprises arrow Se préparer arrow Plan de continuité
Croix-Rouge Franaise
HCFDC

Se préparer
 
Plan de continuité Version imprimable

Prévoyez les conditions de travail dans la durée.

Voici une liste non exhaustive des étapes fondamentales d’un plan de continuité d’activité :

  • Organisation et emploi du temps des équipes pour la journée et la semaine (équipes, modalités de transport, paiement des frais…) ;
  • Aménagement d’un site de secours minimal pour contacter les clients, fournisseurs, partenaires impactés (groupe électrogène…) ;
  • Vérification des pré-requis (6 questions à se poser) ;
  • Approvisionnements du matériel nécessaire et mobilisation des acteurs ;
  • Lancement des actions prioritaires pour l’activité de l’entreprise (opérations manuelles ou procédures dégradées métier…) ;
  • Amélioration des conditions de travail et augmentation progressive de l’activité.

Après quelque temps, le renforcement du site de secours ou le retour à des conditions de travail normales sont à organiser.

  • Renforcement de la zone d’accueil de secours (adaptée à la durée de la crise) ;
  • Respect ou demande d’aménagement du calendrier administratif (paie, déclarations fiscales…) ;
  • Choix de la Stratégie de déménagement et de démantèlement du  site de secours.

Voir la check-list des plans .


6 Questions à se poser pour chaque action planifiée.


 : Où peut se faire l’action ?

  • Sur le site sinistré, sur un site de secours, au domicile des personnels, chez le fournisseur ?
  • Pensez aux moyens de transport et de communication si les distances sont longues et s’il y a du matériel à emporter.

Qui : Qui sont les personnes pouvant mener l’action ?

  • Combien de personnes sont nécessaires, combien de personnes ont la compétence, quels fournisseurs peuvent m’aider… ?

Comment : Quel savoir-faire ou procédure appliquer ?

  • Faut-il des compétences spécifiques, une formation, une habilitation ?
  • Existe-t-il une procédure, des notes ou une documentation ?

Quel matériel : Que faut-il prévoir comme matériel pour mener l’action ?

  • Combien de postes de travail, de tables, de chaises ?
  • Formulaires, papier à entête, tampons, chéquier… ?
  • Quelles machines, quels outils, petit matériel…?
  • Quels équipements informatiques spécifiques ?
  • Quelles informations ou données critiques ?
  • Quels sont les dossiers critiques, quelles informations clients/fournisseurs, quels numéros de téléphones, adresses e-mail… ?
  • Quelles sont les sauvegardes informatiques à utiliser (bandes de sauvegardes des serveurs, CD de sauvegardes des données sur les postes de travail, DVD d’archives….) ?
  • Quels sont les documents papier qui n’ont pas été saisis dans l’informatique ou dont les données informatiques n’ont pas été sauvegardées ?
  • En cas d’incendie par exemple : on ne pourra restaurer que les données sauvegardées et stockées à l’extérieur de l’entreprise. Il faudra ensuite re-saisir toutes les données perdues..
  • Quand et combien de temps ?
  • Peut on paralléliser les opérations ou bien y a t il un ordre à respecter (approvisionnement, dépendances techniques…) ?
  • Pour reprendre l’activité dans les temps, de quel délai réaliste dispose-t-on pour réaliser chaque action ?
 
< Précédent   Suivant >